Objectif général :

Notre objectif est de former les élèves à une démarche d’ouverture vers et par les disciplines qu’ils choisissent, tout en leur permettant d’acquérir une réelle autonomie artistique.
Il nous semble important de proposer au préalable une démarche transdisciplinaire globale, indispensable à l’enfant pour éclairer ses choix qui pourraient l’amener à certaines pratiques culturelles et artistiques. Nous visons avant toute chose à lui donner accès à un véritable épanouissement dans l’expression artistique.
Dans ce but, nous devons concilier pratique de la classe, la structure de notre enseignement, ses contenus et les méthodes avec les valeurs que notre école s’engage à promouvoir.

Moyens mis en œuvre :

Dans cette optique, la personnalité de chaque élève est le terrain d’où nous nous efforçons de faire naître la créativité et l’épanouissement individuel au sein d’un groupe. Il sera donc fait appel à son vécu afin de lui permettre d’affirmer son tempérament artistique. La pratique artistique face aux publics lui donnera à tout moment la possibilité de mettre en valeur sa singularité. L’usage de la scène comme outil d’expression est l’objectif qui participera à sont épanouissement.

Une pédagogique active et fonctionnelle

Notre pédagogie prend comme point de départ l’élève dans un environnement social, elle permet le développement de projets, elle se structure selon les étapes de la démarche pédagogique, elle sollicite continuellement l’élève dans une démarche participative et de réflexion critique.

Une pédagogie socialisante, sécurisante

Une organisation bien pensée du travail en groupe, la pratique d’une didactique individualisée, personnalisée, le tutorat, la mise en œuvre d’un schéma méthodologique du type “Problème” doivent améliorer le réseau de communications à l’intérieur de la classe et développer l’expression de soi.

Une pédagogie valorisante de la réussite pour tous

Insister davantage sur la réussite, mettre en évidence des comportements positifs sont des attitudes pédagogiques que notre école veut promouvoir.
La pratique de l’évaluation formative, intégrée au processus éducatif de l’évaluation qui réfléchit sur l’échec, l’erreur, afin de provoquer des adaptations dans la pratique enseignante, doit constituer une aide indéniable pour l’élève en difficulté.
La filière, en temps que structure d’apprentissage, doit donner à chaque élève la possibilité d’évoluer à son rythme, aidé en cela par des pratiques de pédagogie différenciée et de continuité dans les apprentissages.

L’interdisciplinarité, le décloisonnement des matières artistiques

Que ce soit à travers un projet ou non, une matière, un programme doit être un contenu que l’on enseigne intégré dans un contexte, en interaction avec d’autres spécialités artistiques, pourvue d’un relais avec la réalité.
Les cours de base seront souvent pourvus des moyens permettant de comprendre un environnement artistique, culturel, et social.

L’autoformation

Le plus souvent possible, il conviendra de placer l’élève en situation d’auto apprentissage, afin de développer chez lui le comportement de formation permanente, indispensable chez l’adulte pour assurer la continuité d’un épanouissement et d’une insertion sociale réussie.
D’autre part, il serait paradoxal que l’enseignant pense à la formation permanente de ses élèves sans assumer la sienne.

Prospective :

Les moyens proposés constituant des axes d’action plus que des outils, il faudra veiller à ce que des situations concrètes soient créées au niveau de la pratique des classes.
Atteindre ces objectifs généreux, ambitieux implique une adaptation des mentalités, des attitudes, les comportements, et ce dans la philosophie du décret du 2 juin 1998.
Pour ce faire, il est impérieux de réaliser un climat de sécurisation suffisant pour aider les professeurs à utiliser les outils pédagogiques dans un environnement de confiance réciproque.